Du bruit au signal (et inversement)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - digital humanities

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 18 janvier 2010

Heuristique et sérendipité : un exemple en images

Résumé

L'application de règles heuristiques explicites permet tout à la fois d'optimiser la recherche d'informations sur Internet et de favoriser la sérendipité. Un exemple de recherche documentaire concernant des images historiques illustre ce point de vue.

Lire la suite...

mardi 20 octobre 2009

Compte-rendu du symposium "L’histoire contemporaine à l’ère digitale" - Luxembourg, 15 et 16 octobre 2009

L’Université du Luxembourg (Master en Histoire européenne contemporaine) et le Centre Virtuel de la Connaissance sur l’Europe (CVCE) ont organisé les 15 et 16 octobre 2009 un Symposium sur le thème « L’histoire contemporaine à l’ère digitale ». Voici un compte-rendu de cette très intéressante réunion rédigé à partir de mes notes et tweets. J'ai aussi intégré dans ce texte les tweets envoyés par Frédéric Clavert, Marin Dacos et Olivier Le Deuff. Je les remercie vivement de me permettre d'utiliser leurs messages. Ce compte-rendu un peu télégraphique doit donc être considéré comme un travail collectif.

Six "lignes de forces" se sont dégagées au cours de ce symposium  :

  • les digital humanities sont extrêmement difficiles à définir. À l'instar du Web 2.0, il s'agit d'un bouillonnement d'initiatives qu'il n'est pas aisé de caractériser de manière simple. La très grande variété et la densité des sessions de ce symposium illustrent parfaitement ce fait en ce qui concerne l'histoire. C'est une diversité que je n'imaginais pas;
  • les nouvelles possibilités et l'immensité des données disponibles peuvent amener à bouleverser la discipline, mais l'historien doit toujours interpréter et faire preuve de sens critique, peut-être plus encore d'ailleurs avec le numérique;
  • il est impératif de développer une véritable culture technique dans les SHS et amener à un travail plus étroit entre les historiens et les ingénieurs et développeurs;
  • de même, il faut développer les expériences conduites entre les historiens, les bibliothécaires et les archivistes, et impulser une culture du partage des données et des sources;
  • la vérifiabilité et le crédit des sources, la qualité des acteurs se posent avec une plus grande acuité "à l'ère digitale" et beaucoup d'interventions se sont fait l'écho de certaines inquiétudes concernant ces problématiques tout en reconnaissant qu'elles existaient déjà avant Internet;
  • la médiatisation de l'histoire doit être repensée. Les rapports de l'histoire avec les médias traditionnels, les médias pure player, la muséologie, etc. sont transformés par Internet. L'histoire est aussi un média sur Internet.
Ma présentation intitulée Une plate-forme collaborative pour la redocumentarisation d'un fonds photographique historique est disponible sur Scribd ou Slideshare.

Lire la suite...