Du bruit au signal (et inversement)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 9 mars 2008

Table ronde CampusXML - Géolocalisation et géomarketing pour les entreprises de presse (19 mars 2008)

CampusXML, le forum francophone de l'IFRA dédié à l'évolution des systèmes d'information dans le monde de la presse, organise une table ronde sur la géolocalisation et le géomarketing pour les entreprises de presse.
Mercredi 19 mars 2008 de 14h à 17h30 - Paris 8ème
Je donnerai une présentation sur la Géolocalisation des images numériques fixes:

  • Définitions: géolocalisation, géocodage
  • Géolocalisation des images ? Pas si simple ...
  • Rappels: IPTC/IIM, XMP, IPTC Core, Exif
  • Exif et géocodage
  • Techniques de géocodage des photos
  • Google Maps, Yahoo Maps, Google Earth
  • Fichiers KML et fichiers KMZ
  • Geocoding Web Services
  • À quoi sert la géolocalisation des images ?
  • Géocodage, date, temps et histoire
Autres interventions:

Outil Géopub pour rentabiliser vos campagnes marketing :
Couverture territoriale de vos éditions, statistiques sur les ventes par commune, réseaux de distribution , zones de chalandise, etc.
par Pierre FRAISSE, Directeur général Zetascribe.

A la découverte des logiciels de géolocalisation et des mashups Google.
par Gilles BRUNO, Consultant, Observatoire des médias.

Programme complet et renseignements sur le nouveau site du CampusXML

vendredi 7 mars 2008

Nouveaux outils pour les métadonnées des images

The Lossless JPEG Toolbox de Michael Lee propose de nouveaux outils gratuits (pour Windows seulement, désolé) parmi lesquels on peut noter:
  • Lossless Logo pour ajouter un logo à une ou plusieurs images
  • GPSStamper pour insérer sur une image les coordonnées GPS, la localisation, la description IPTC, etc.
  • MetadataMirror pour afficher un ensemble complet de métadonnées embarquées dans une ou plusieurs images (métadonnées Exif, IPTC, XMP, profil ICC, etc.). Le programme est basé sur l'excellent ExifTool de Phil Harvey (télécharger la dernière version et la remplacer dans le dossier d'installation de MetadataMirror).
    Il ne fait rien de plus qu'ExifTool, mais si vous n'aimez pas trop les lignes de commandes ce programme est pour vous...

mardi 26 février 2008

The new family of IPTC G2-Standards is publicly available

Lancement officiel aujourd'hui de NewsML-G2 et EventsML-G2
Read the Media Release: "Exchanging News Made Easy with IPTC G2-Standards"

vendredi 22 février 2008

Web 2.0 et propriété documentaire privée

Michel Roland a écrit récemment une série de billets à propos de la récupération difficile des métadonnées d'images sur Flickr: ici, , et encore .
Je considère pour ma part Flickr uniquement comme un outil permettant d'abord de publier et organiser des images et ensuite de les annoter collectivement. Un album moderne en quelque sorte. Un bel outil, certes, mais rien d'autre qu'un outil que l'on doit pouvoir abandonner pour un autre. Comme un album là encore qui deviendrait usé, fatigué et devrait être remplacé. Ce qui signifie, en poursuivant la comparaison, que les annotations de photos que je souhaite conserver ne doivent en aucun cas figurer sur l'album lui-même, mais au dos de mes photos. Seules les annotations que je juge sans intérêt (il y en a) peuvent être jetées avec l'album. Autrement dit, je dois gérer ce que je considère comme des métadonnées intéressantes en rédigeant une description éventuellement avec l'aide d'annotations éphémères; les métadonnées ainsi rédigées deviennent alors ma propriété documentaire privée, et elles doivent être totalement indépendantes de Flickr.
Pour prendre une autre analogie, Flickr est comparable à une banque à laquelle j'ai confié mes comptes; et bien sûr, j'attends de ce service que je puisse le quitter quand je veux pour un autre établissement en récupérant l'intégralité de mes comptes (images et légendes). C'est pourquoi je n'ai jamais bien compris les questions d'export de métadonnées ou de migration de photos légendées d'une plate-forme à une autre (Zooomr/Flickr par exemple dans ce billet). Une plate-forme qui ne me permet pas de disposer à tout moment de mes images accompagnées de leurs légendes n'a aucun intérêt. Poubelle.
C'est en ce sens que j'ai testé diverses plate-formes au moment du lancement de notre projet PhotosNormandie et que mon choix s'est porté sur Flickr.
Les raison précises sont les suivantes:
Flickr est capable de reconnaitre automatiquement certains champs des standards IPTC et XMP (les légendes "au dos" de mes images):
  • Object Name (n° 5) s'affiche en titre, en haut de l'image Flickr
  • Caption (n° 120) s'affiche comme description, sous l'image
  • Keywords (n° 25), City (n° 90), Province/State (n° 95), Country Name (n° 101) s'affichent comme tags à droite de l'image.
  • si l'image contient aussi des informations XMP, celles-ci sont utilisées en lieu et place des informations IPTC correspondantes, exceptées pour les mots-clés (n° 25) qui sont toujours affichés sur Flickr (i.e. les mots-clés XMP ne sont jamais utilisés par Flickr pour une raison qui m'est obscure).
Tout ceci est très simple en fait et nécessite juste de rédiger les légendes à l'aide d'un éditeur IPTC quelconque (il en existe des dizaines dont plusieurs gratuits), puis d'envoyer les images légendées sur Flickr. Pas un gramme d'API Flickr ou autre geekerie (pour le travail collaboratif sur PhotosNormandie j'ai effectivement un peu développé pour me simplifier le travail mais cela n'a rien à voir avec le principe d'appropriation des métadonnées que je viens d'évoquer).
Il existe d'autres solutions pour arriver à un résultat similaire comme celle de la Library of Congress qui maintient un lien entre ses photos sur Flickr et ses notices au format Marc (remarquez sur leurs photos le petit sous-menu “Afficher les tags de programmation” en dessous des tags habituels à droite de la photo).

Parmi les inconvénients de Flickr, qui éventuellement me feraient changer de plate-forme si je trouvais mieux, les plus importants sont:
  • le manque de stabilité des URL quand on remplace une image nouvellement légendée
  • l'"aplatissement" des champs distincts (mots-clés, ville, pays) dans le fourre-tout que sont les tags
  • la non récupération d'autres champs IPTC qu'il serait intéressant d'afficher
Je ne prétends pas que cet usage de Flickr soit représentatif; il correspond juste à ce que j'attends à peu près d'une telle plate-forme.
(Le titre de ce billet est un clin d'œil à celui de Jean-Michel Salaün, Web 2.0 : accumulation primitive du capital documentaire..?.)


SKOS: vers un standard XML/RDF pour représenter les thésaurus et vocabulaires contrôlés

Le W3C a publié hier le premier draft public de SKOS (Simple Knowledge Organization System) primer. Basé sur RDF, ce langage devrait permettre de modéliser la structure et les contenus des thésaurus, plans de classements, taxonomies, folksonomies et vocabulaires contrôlés.
Le document est une mise à jour substantielle d'un guide datant de 2005 et accompagne le document de référence sur le langage qui date de janvier 2008.
Les NewsCodes de l'IPTC, malheureusement encore sous-utilisés, devraient s'exprimer selon ce formalisme quand il deviendra enfin une recommandation (quand ?).

mardi 12 février 2008

[Photoshop] Insérer les EXIF dans une photo

Quel photographe n'a jamais rêvé d'indiquer automatiquement sur ses photographies les informations EXIF de prise de vue ? Est-ce réalisable avec Photoshop ?
Premier article d'une série dédié à la programmation de Photoshop, que je désirais faire depuis un certain temps déjà, je vous propose de voir comment très "simplement" réaliser ce genre d'opération, notamment avec quelques astuces pour insérer les informations EXIF et même quelques champs IPTC sur vos photos.
.../...
Par Cédric Girard, sur Aube Nature

- page 4 de 5 -