« “The Future is Now” voilà comme l’évangeliste des interfaces riches de chez Adobe annonce la sortir de Photoshop Express, la première version officielle de Photoshop entièrement en ligne. Cette application web, réalisée en Flex évidemment, a été rendu disponible à tous cette nuit et montre bien la volonté d’Adobe d’étendre à termes sa suite logicielle directement sur le web. »
(Frédéric Cozic sur blog.aysoon.com)

« Mais Photoshop Express n’est pas tout à fait Photoshop. Il s’agit bien d’une version très allégée pour le grand public et certainement pas pour les professionnels.
Et cette différence constitue sa force et sa faiblesse. Il n’existe que 17 fonctionnalités d’édition sur Photoshop Express; soit une toute petite fraction de ce que l’obtient avec Photoshop pour $650. Et ces 17 fonctionnalités sont destinées à toutes sortes d’effets et de filtres. Pas pour tracer des lignes, rajouter du texte ou créer des formes. Tout juste est-il possible de retoucher des yeux rouges ou des zones indésirables, de modifier les tons et les couleurs, entre autres.
Une fonctionnalité innovante de Photoshop Express est la possibilité donnée de modifier un filtre déjà appliqué à une photo. Il suffit de 'cocher' la case correspondante au filtre pour l’enlever de votre image; les différentes modifications apparaissent sous forme de pellicule de film avec toutes les versions réalisées. Cette fonctionnalité “undo” (défaire) comble en quelques sorte l’absence des calques qui forment la base de tout travail sur Photoshop.
Photoshop Express se diffère aussi en proposant une solution d’hébergement et de partage des photos en ligne. Vous pouvez stocker jusqu’à 2GB de photos depuis votre bureau ou depuis Facebook, Photobucket ou Picassa. Des fonctionnalités d’export et de SlideShows sont aussi disponibles. »
(Michael Arrington/Ouriel Ohayon sur TechCrunch)

voir aussi sur 2803, NetEco, Ecrans.fr

Premières observations:

  • le caractère @ n'est pas accepté depuis un clavier français, il faut procéder par copier/coller du login...
  • les métadonnées IPTC et XMP sont perdues lors d'une édition
  • il est possible d'ajouter une légende (caption) mais celle-ci n'est pas sauvegardée comme information IPTC et/ou XMP