Du bruit au signal (et inversement)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 10 février 2008

La Library of Congress sur Flickr - petite revue de blogs francophones

Le 16 janvier dernier, la Library of Congress a mis en ligne sur Flickr plus de 3000 photos.
Cette information a bien sûr fait le tour des blogs culturels anglophones.
L'information a également été commentée sur plusieurs sites ou blogs français. Comme je surveille ce sujet en ce moment, en voici une petite liste qui ne prétend pas être exhaustive:

  • 16 janvier - l'information est publiée sur le blog de Nicolas Morin.
  • 17 janvier - Ecrans, le site du journal Libération dédié aux ... écrans, a également été l'un des premiers à en parler dans un article factuel et assez complet. Rien n'y manque: la description des deux collections en ligne (photos d'actualités des années 1910 et photos en couleurs des années 1930-1940), la création d'une licence Flickr spécifique pour ce projet « Flickr Commons », et enfin l'appel aux visiteurs pour aider à améliorer les légendes et mots-clés associés aux photos.
  • 17 janvier - Le Fil d'Ariane, un blog tenu par une étudiante canadienne en bibliothéconomie, relaie l'information depuis divers blogs anglophones.
  • 17 janvier - AFP-Mediawatch, le blog New Media, New Journalism ? de l'AFP signale l'information très brièvement, sans analyse.
  • 18 janvier - Descripteurs, un site dédié aux thésaurus et autres vocabulaires contrôlés pour l'accès à l'information, décrit le projet dans le contexte de la "libération" des ressources (patrimoniales), des utilisateurs et de l'indexation.
  • 19 janvier - Le chercher nomade, blog canadien, mentionne l'information et suggère que la Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) pourrait faire de même avec une partie de ses importantes collections de photographies.
  • 20 janvier - le projet de la Library of Congress est analysé sur Affordance, le blog d'Olivier Ertzscheid, dont je cite l'analyse très pertinente: « Il faut aller chercher les usagers là où ils sont. Et si l'on peut être sûr d'une chose, c'est que les usagers ne sont pas sur les sites des bibliothèques. En tout cas certainement pas de prime abord, certainement pas de "prime accès". Mettre à disposition des fonds documentaires professionnellement construits et administrés, sur des services privés mais publiquement accessibles et massivement accédés, autoriser les publics, TOUS les publics, à indexer à leur tour ces fonds documentaires quelle que soit leur nature, laisser les publics se les approprier (l'un des objectifs du projet est de permettre aux usagers d'indexer, de tagguer ces images), c'est probablement le meilleur moyen de recréer le désir ... d'aller en bibliothèque. ». L'auteur cite également Nicolas Morin: « ce qu’on a de plus intéressant ce ne sont pas nécessairement des interfaces, mais des données; et il faut aller mettre nos données là où sont les usagers, en leur permettant de se les approprier. ». Billet relayé sur Actualités de la recherche en Histoire visuelle.
  • 20 janvier - analyse sur La mémoire de Silence.
  • à partir du 21 janvier, l'information est reprise succinctement par différents blogs comme Schizodoxe, Le Monde du blog, e-Moleskine qui écrit « La Bibliothèque du Congrès a été l’un de premier fournisseurs de contenus publics sur l’Internet, alors que pendant ce temps, en les sombres années 90, les Institutions publiques françaises - IGN, INA, INSEE, greffes des tribunaux de commerce, INPI, Universités, musées, etc. - arc-boutés sur leurs revenus Minitel pour une part et sur leur culte de la valorisation du silo d’information, tenaient réunions stratégiques et colloques sur la manière de “protéger leur patrimoine informationnel” ».
  • 22 janvier - description et reprises d'analyses sur le blog du Bulletin des Bibliothèques de France.
  • enfin, l'information a fait l'objet d'un article dans Télérama paru le 6 février sous le titre "En quête de légende", repris ici sur le site du magazine.

On constate donc que les réactions sont toutes positives, mais que peu de blogs analysent véritablement cette annonce; en particulier je n'ai pas lu de comparaison entre cette initiative tout de même innovante pour une bibliothèque majeure et la politique très peu "partage patrimonial" et encore moins "indexation sociale" de la Bnf qui commercialise ses photos à la fois sur son propre site et sur le portail d'agences PixPalace.

jeudi 7 février 2008

Adobe arrête le service Stock Photos

Adobe arrête définitivement le service Stock Photos d'Adobe Bridge à compter du 1er avril 2008 .
Lire la FAQ sur le site d'Adobe.
En 2005, une pétition internationale avait été lancée contre ce service à l'initiative de syndicats de photographes.

Avec PicAnswers, posez vos questions en photo

Est-ce que le Schmilblick est-il vert ? Et voilà, on croit que tout a été inventé en matière de web communautaire, forums et autres sites d'entraide, et voilà que débarque PicAnswsers, un petit nouveau, fondé sur une idée toute simple mais terriblement efficace : poster la photo d'un objet, d'une situation, d'une personne, d'un animal ou d'un paysage afin d'obtenir des informations sur celle-ci.
.../...
Par Eric
Lire la suite... sur PresseCitron

page 3 de 3 -